single

La Journée internationale de la démocratie est l'occasion de réexaminer l'état de la démocratie dans le monde. La démocratie est un processus autant qu'un objectif, et seule la pleine participation et l'appui de la communauté internationale, des organes de gouvernance nationaux, de la société civile et des individus, permettent de faire de l'idéal démocratique une réalité universelle .

En cette Journée, le secrétaire général de l'ONU nous encourage à nous projeter au-delà de la pandémie de Covid-19 et à nous engager à construire un avenir dans lequel les droits humains et l'état de droit seront considérés comme faisant partie profondément de la démocratie.

Antonio Guterres exhorte les gouvernements à être ouverts et transparents, réactifs et responsables dans leur réponse à la Covid-19 et à veiller à ce que toutes les mesures d’exception soient légales, proportionnées, nécessaires et non discriminatoires.

« La meilleure action est celle qui permet, d’une manière proportionnée, de parer aux menaces immédiates, tout en protégeant les droits de l’homme et l’état de droit », soutien le patron de l’ONU. Et d’indiquer que les États doivent respecter et protéger, entre autres droits, la liberté d’expression et de la presse, la liberté d’information, la liberté d’association et de réunion.

Le choix de la date du 15 septembre pour célébrer cette journée a été effectué par l’Organisation des Nations unies et correspond à l’adoption, en septembre 1997, de la Déclaration universelle sur la démocratie. Cette Déclaration pose les principes constitutifs d’une démocratie et définit les caractéristiques et les fonctions d’un gouvernement démocratique.

S. SIDIBÉ

autho

Souleymane Sidibé

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER