single

Selon les statistiques, près de 80% des accidents de la circulation dans notre pays sont dus au comportement humain. La sensibilisation s’avère une arme efficace pour inverser la tendance

Le Mali, à l’instar de plusieurs pays francophones, a célébré hier 24 mars la Journée mondiale de la courtoisie sur la route. À cette occasion, le représentant du ministre des Transports et des Infrastructures, Ousmane Maïga, a procédé, au carrefour du Grand hôtel de Bamako, au lancement officiel de l’événement.

L’évolution de l’accidentologie qui a pour principale cause la détérioration des comportements sur la route, impose l’impérieuse nécessiter de multiplier les campagnes d’information et de sensibilisation à l’endroit des usagers de la route. D’où le thème retenu cette année : «Soyons tolérants et courtois sur la route».

Selon le directeur adjoint de l’Agence nationale de la sécurité routière (ANASER), Ahmed Ag Mohamed Ahmed Haïdara, l’objectif de cette célébration est d’inciter l’ensemble des usagers de la route à adopter un comportement tolérant et courtois, afin d’éviter les accidents. « Nous célébrons la 10ème édition de la Journée nationale de la courtoisie sur la route, c’est une journée qui est célébrée le 24 mars de chaque année », a-t-il précisé.

Ahmed Ag Mohamed Ahmed Haïdara a signalé que durant la journée, des équipes ont été mobilisées pour sensibiliser les usagers de la route sur les conduites à tenir au niveau de certains carrefours à Bamako, Kayes, Sikasso, Ségou, Kati et Koulikoro. «J’invite les usagers de la route à être habiles aux volants, aux guidons et à adopter des comportements tolérants et courtois», a-t-il lancé.

autho

Yacouba Traoré

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER