single

Pour la 3è fois au cours cette année 2021, le Syndicat national de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique (Snesup) dirigé par le Pr Abdou Mallé projette de déclencher une grève de 72 heures allant du mardi 31 août au jeudi 2 septembre 2021.

La décision de cette énième grève perlée a été prise lors d’une réunion extraordinaire du bureau exécutif national du Snesup avec les 31 secrétaires généraux des comités de base tenue le vendredi 13 août 2021 au quartier général du syndicat à l’Institut polytechnique rural de formation et de recherche appliquée de Katibougou (IPR-IFRA), annexe de Bamako. Le préavis de grève avait été déposé sur la table du ministre du Travail, de la Fonction publique et du Dialogue social le lundi 16 août 2021.

Les doléances des syndicalistes se résument à 5 points, notamment la signature immédiate du projet d’ordonnance sur les nouvelles grilles indiciaires planchers 755 et 850 et plafonds 1.555 et 1.650 et sur l’augmentation de 2 ans de l’âge de départ à la retraite pour les enseignants-chercheurs seniors, l’application immédiate de la prime de recherche sur les salaires des enseignants-chercheurs conformément à l’article 34 du décret N°2017-0850/P-RM du 9 octobre 2017 fixant les modalités d’application du Statut des enseignants-chercheurs du 27 septembre 2017.

Les syndicalistes exigent aussi le paiement immédiat et intégral des arrièrés d’heures supplémentaires et des frais de tâches liées aux examens de l’année académique 2016-2017 et 2020 - 2021, l’intégration immédiate dans la Fonction publique des 59 travailleurs contractuels issus des 502 et la signature immédiate du décret N°2017-0850/P-RM du 9 octobre 2017 relu en vue de la hiérarchisation des assistants et des attachés de recherche.

Dans une interview qu’il nous a accordée, le secrétaire général du Snesup, Pr Abdou Mallé a précisé que le premier point de revendication constitue la pomme de discorde entre le gouvernement et son syndicat. La non satisfaction de ce point va obliger le Snesup à reconduire sa grève la semaine prochaine.

Par ailleurs, le syndicaliste a soutenu que les dysfonctionnements au sein du département en charge du Travail sont à la base des multiples grèves du Snesup. Et Pr Abdou Mallé d’ajouter que certains cadres notamment les conseillers techniques et les chargés de missions du ministère du Travail piétinent les dossiers du Snesup.

«Ils sont la source des dysfonctionnements. Si nos 5 doléances ne sont pas satisfaites avertit le secrétaire général du Snesup, une 2è phase du débrayage est prévue du lundi 6 septembre au vendredi 10 septembre 2021 jusqu’à la satisfaction totale de nos revendications». Pr Abdou Mallé s’est réjoui du fait que le gouvernement à travers le ministre du Travail, de la Fonction publique et du Dialogue social a engagé des négociations avec le Snesup le mercredi 18 août 2021. Ces négociations se poursuivront cette semaine.

Sidi Y. WAGUE

autho

Sidi Yaya Wagué

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER