single

La Direction générale de la Gendarmerie nationale, en partenariat avec la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma), a organisé, hier, une journée de sensibilisation sur la police de proximité. La cérémonie a eu lieu à la Caserne chef d’Escadron Balla Koné à Faladiè, en présence du chef de la composante police de la Minusma Bettina Patricia Boughani, des responsables militaires et civils.
Cette journée avait pour objectifs d’informer et sensibiliser le public sur la police de proximité, les dangers des engins explosifs improvisés (EEI) et la prolifération des armes légères et de petits calibres. Dans son intervention, le premier adjoint au maire de la Commune VI, Ténémakan Koné, a souligné que cette journée permettra de rapprocher les Forces de securité et la population.

« Elle permettra aussi au public de comprendre l’importance de la police de proximité c’est-à-dire la collaboration entre la population et les Forces de sécurité dans leur mission régalienne », a indiqué l’élu communal, qui s’est réjoui de la présence d’un bureau communal au niveau de chaque commune sur la question.
Selon lui, ces bureaux, dans leurs tâches mènent aussi des activités de sensibilisation sur les enjeux liés aux armes et la collecte des informations sur les armes saisies illégalement dans la main des civils pour leurs fins propres.
Pour sa part, le directeur général de la Gendarmerie nationale, colonel-major Sambou Minkoro Diakité dira que cette journée permettra de rapprocher les Forces de sécurité et la population et de créer un climat de confiance entre celles-ci. Il a ensuite préconisé l’implication de tous les acteurs sociaux dans la gouvernance partagée de la question de sécurité.
La cérémonie a été sanctionnée par la remise de dons aux veuves et orphelins des gendarmes tombés au champ d’honneur.



Moise DEMBÉLÉ

autho

L'ESSOR

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER