single

Une vue du présidium

Le projet Appui au développement économique local et à la prévention des conflits dans les Régions de Gao et Tombouctou (UE-ADEL) qui a démarré en décembre 2019 avec le financement de l’Union européenne, s’inscrit dans la continuité du projet «Relance de l’économie locale et appui aux collectivités dans le nord du Mali (RELAC I et RELAC II)». Son objectif est de contribuer à la stabilisation de ces régions et à la résilience des communautés et des collectivités territoriales.

Sur le plan national, le projet UE-ADEL dispose d’un Comité de pilotage, créé par décision et co-présidé par le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation et le chef de la coopération de la Délégation de l’Union européenne au Mali. Il est composé des représentants des principaux acteurs impliqués dans l’exécution du projet. Le Comité de pilotage a pour mission d’assurer l’orientation, la coordination et le suivi des interventions dans le cadre des activités mises en œuvre par le projet. Au niveau régional et local, la stratégie d’intervention du projet UE-ADEL prévoit d’impliquer fortement les comités régionaux, locaux et communaux d’orientation, de coordination et de suivi des actions de développement (CROCSAD, CLOCSAD, CCOCSAD) dans la mise en œuvre et le suivi des activités du projet.

En prélude à la deuxième session du Comité de pilotage du projet qui se tiendra le mercredi 24 février 2021 à Bamako, l’Agence luxembourgeoise pour la coopération au développement (LuxDev) de Gao a organisé le jeudi dans la salle de conférence du gouvernorat, une session extraordinaire du Comité régional d’orientation, de coordination et de suivi des actions de développement (CROCSAD) afin de présenter les activités réalisées en 2020 et les perspectives de 2021. Cela fait suite à des échanges entre les autorités administratives régionales de Gao et l’équipe du projet. L’ouverture des travaux était présidée par le conseiller aux affaires administratives et économiques du gouverneur, Alhader Amadou Bella, en présence de l’assistant technique régional et chef de bureau de LuxDev, Adoulaye Konota.

L’objectif de la session dont participent de nombreux responsables du CROCSAD, vise à accompagner les autorités administratives de la Région de Gao dans l’organisation et l’animation de la session extraordinaire du CROCSAD sur les activités du projet UE-ADEL. Les séminaristes vont examiner l’état d’avancement du projet et de ses composantes, restituer le rapport annuel (2020) de suivi-évaluation du projet, la programmation technique et financière 2021 et de veiller à la cohérence des interventions du projet avec le cadre institutionnel et de formuler des orientations et recommandations à l’endroit du projet et de tous les acteurs impliqués dans la mise en œuvre.

Le représentant du gouverneur de la Région de Gao, le conseiller aux affaires administratives et économiques, Alhader Amadou Bella, a salué l’appui de l’Union européenne et l’Agence luxembourgeoise. Il ajoutera que le projet UE-ADEL vise à accompagner les autorités administratives de la Région de Gao dans l’organisation et l’animation de la session extraordinaire du CROCSAD. Il a exhorté les participants à suivre la session afin de faire de bonnes recommandations.

Abdourhamane TOURÉ
Ama-Gao

autho

Abdourhamane Touré

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER