single

La salle des spectacles du stade Omnisports Modibo Keita a abrité, jeudi dernier, l’ouverture des travaux des forums citoyens, qui se tiendront du 25 mars au 3 avril 2021 dans les six communes du District de Bamako. La cérémonie inaugurale a été présidée par le ministre de la Refondation de l’état, chargé des Relations avec les institutions, Mamadou Mohamed Coulibaly, en présence du maire de la Commune II du District, Cheick Abba Niaré, du coordinateur des chefs de quartier de Bamako, Bamoussa Touré.

Pendant plus d’une semaine, les participants dans les différentes communes vont échanger sur le mode de gouvernance sur le rôle et la place des différentes couches sociales, notamment, les légitimités traditionnelles, les chefs religieux, les confréries de chasse et les médiateurs sociaux. On pouvait également lire sur les banderoles des slogans comme : «Nos valeurs sociétales inspirent la nouvelle institution, reflet de l’âme du Mali». Il s’agit en ce moment de travailler à refléter nos textes fondamentaux à nos réalités. Le département entend mettre l’accent sur, entre autres, les réformes politiques et institutionnelles majeures, gage de bonne gouvernance ; le processus constituant transitionnel, inclusif et participatif. Mais aussi sur le crédit de légitimité, de vertu et de mérite - réarmement de l’autorité et le nouveau contrat social d’édification d’une société démocratique ressourcée.

Le ministre en charge de la Refondation de l’état, dans son intervention, dira que l’objectif ultime de ces assises est de reconstruire l’état, le citoyen et la nation en vue de doter notre pays d’une nouvelle Constitution pouvant répondre convenablement aux aspirations du peuple et à nos réalités culturelles. Pour Mamadou Mohamed Coulibaly, la refondation citoyenne doit nécessairement passer par l’éducation familiale, car selon lui, l’autorité parentale a failli. Le ministre Coulibaly a dit compter sur l’accompagnement des aînés dont les conseils sont plus qu’utiles dans la consolidation du tissu social. Pour lui, il ne peut y avoir un Mali nouveau sans changement de comportement.

Le ministre Coulibaly a, par ailleurs, révélé que les concertations citoyennes qui se tiennent présentement à Bamako sont la première phase des rencontres qui s’étendront dans les autres régions dans les mois à venir. Il a invité les chefs de village et chefs traditionnels à faire preuve de loyauté lors des intronisations pour éviter les incompréhensions.

Moïse DEMBÉLÉ

autho

L'ESSOR

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER