single

Le chef de l’état avec les organisateurs du forum au Palais présidentiel

Bah N’Daw a reçu en audience, hier à Koulouba, une délégation conduite par Abdallah Coulibaly. Au menu des échanges : la tenue de l’édition de 2021

À l’issue de l’audience, le président du Forum de Bamako, Abdallah Coulibaly, a expliqué à la presse qu’il a été question de l’organisation du prochain Forum de Bamako qui aura lieu les 20, 21 et 22 mai 2021. Mais au regard de la situation exceptionnelle, il a été décidé de faire un autre forum les 18 et 19 février prochains sur le thème : «L’état, la citoyenneté, la laïcité et les religions : état des lieux et perspectives au Mali». Le président du Forum de Bamako a indiqué que les organisateurs de la rencontre sollicitent le parrainage du chef de l’état en vue de la réussite de l’événement. Abdallah Coulibaly rapportera que la conclusion du président de la Transition a fortement réconforté sa délégation.

En effet, Bah N’Daw a mis l’accent sur le rôle et l’importance de l’état dans le maintien de l’ordre, rappelant que sans ordre, sans autorité rien n’est possible. «Cela nous a donné une piste supplémentaire d’approfondissement…Quand on a évoqué le thème du Forum de mai sur le capital humain et nos accompagnements de la Transition, il a souhaité qu’il y ait une convergence, une harmonisation pour avoir plus de synergie entre ce que nous faisons et ce que le gouvernement fait», a-t-il apprécié en ajoutant que l’objectif du Forum est d’être utile. Abdallah Coulibaly a salué la clarté de la vision et du message du président Bah N’Daw. Selon lui, pour sortir de la situation actuelle, l’état doit assurer son rôle régalien.

Par ailleurs, le président du Forum de Bamako a saisi l’occasion pour remercier les autorités de la Transition. D’après lui, tous les responsables rencontrés ont manifesté beaucoup de disponibilité et d’écoute. «Le Mali est un grand pays, mais il ne peut pas s’en sortir si les Maliens ne se donnent pas la main, s’ils ne se disent pas que la Transition est une affaire de tout le monde….», a-t-il conseillé. Rappelons que le Forum de Bamako a 21 ans. Pour son organisateur, cette longévité lui a valu d’être l’un des espaces de réflexion les plus respectés sur le continent. Abdallah Coulibaly rappellera que le forum a pour objet essentiellement de faire de la recherche et de proposer des pistes de solutions. «Le forum n’est pas une ONG pour mettre en œuvre les recommandations. Nous ne sommes qu’une force de propositions», a clarifié Abdallah Coulibaly.

Oumar Diakité

autho

Oumar Diakité

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

TWITTER