single

L’ambassade d’Espagne s’investit pour la promotion de la culture malienne

La 4è édition du Festival Holà Bamako se tiendra du 9 au 10 avril au Musée national sous le thème : «Les peuples unis par la musique». L’information a été donnée lors d’une conférence de presse animée par Mme Margarita Boo Parada, 1ère conseillère à l’ambassade d’Espagne dans notre pays, en présence du chargé de communication du Festival, Bandjougou Diabaté.
Le Festival Holà Bamako est organisé par l’ambassade de l’Espagne au Mali, en collaboration avec des partenaires techniques et financiers, notamment la Délégation de l’Union européenne (UE) au Mali.

Selon la conférencière, l’objectif de ce festival est de créer un cadre de promotion des synergies et des échanges culturels entre le Mali et l’Espagne, mais aussi de travailler pour la restauration de la paix à travers la musique. Mme Margarita Boo Parada expliquera que cette 4è édition se tient dans un contexte marqué par la crise sanitaire et que toutes les dispositions seront prises pour le respect des gestes barrières. La rentrée est donc conditionnée au port du masque et la distanciation physique sera bien observée. La grande innovation de cette année est le décalage de la formation des étudiants de l’Institut national des arts (INA) et du Conservatoire des arts et métiers multimédia Balla Fasseké Kouyaté (CAMM-BFK).

Pour cette édition, les organisateurs proposent une programmation très variée. Plusieurs artistes maliens et espagnols vont prester pendant les deux nuits du Festival. Parmi eux, on peut retenir Oumou Sangaré, Habib Koïté, Mohamed Diaby, Dr Keb, Groupe Anara de Tombouctou, Mama Toumani Koné, Mariam Ba, Bienfenix, Niaréla Papou, Delphine Mounkoro, les orchestres de l’INA et du CAMM-BFK, la Tremendita qui sera accompagnée de la Bailaora Sara Celero, Tangos Alagellas, Tangillos et d’autres artistes espagnols. La conférencière a noté que depuis plusieurs années, l’ambassade d’Espagne au Mali travaille avec ses partenaires pour le développement et la promotion de la culture malienne. Elle a également souligné l’impact du Festival qui, d’année en année, s’agrandit.

A. S.

autho

Amadou Sow

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER