single

Suspecté de vouloir s’emparer de trois petites filles, le suspect s’est mis à table pour dénoncer le commanditaire. Ce dernier a nié tout en bloc avant d’être renvoyé devant les juges pour tout clarifier

Si tout se passe comme prévu, les nommés LT dit « Levieux » et NK alias « Nampagasie » doivent comparaître dans les jours à venir devant le Procureur général près du Tribunal de grand instance de la Commune V du District de Bamako pour « vol d'enfants ».

Le commissaire principal Ibrahima Kébé et ses hommes du commissariat de police du 4e arrondissement ont récemment mis hors d’état de nuire deux présumés voleurs d'enfants. D’après nos sources au commissariat de police cité, les faits se sont passés précisément le 27 juillet dernier en plein jour. Ce jour-là, vers les environs de 13 heures, les policiers du commissariat ont été alertés par un citoyen désirant garder l’anonymat. Peu de temps avant de prendre contact avec les limiers, cet informateur anonyme venait de constater un fait. Sous l’échangeur du Quartier- Mali, son attention avait été attirée par la présence d’un individu aux apparences louches.

Curieusement, cet homme était accompagné de trois fillettes. Mais l’informateur des policiers s’est d’abord gardé de se prononcer sur l’âge des petites filles. Ces bribes d’informations étaient suffisantes pour l’officier de police Kébé. Sans attendre, ce dernier a immédiatement instruit le chef de l’unité de recherches avec à sa tête le capitaine de police Mamadou L. Coulibaly dit « MLC », de prendre les dispositions qui s’imposent en pareilles circonstances. Il s’agissait pour les policiers de la brigade de recherche de constater et d’interpeler l’individu dont il était question, en même temps que ses petites accompagnatrices. Les minutes qui ont suivi, il en a été ainsi.

Les éléments de la BR ont rapidement rallié l’endroit indiqué. à leur arrivée, ils ont effectivement constaté les faits avant d’interpeller ensuite le suspect accompagné des trois fillettes. Les quatre ont été conduits dans les locaux du commissariat de police à quelques encablures des lieux. Ainsi, le jeune homme est passé devant des officiers de police judiciaire pour audition. Par la suite, ces derniers apprendront qu’il s’appelle LT alias « Levieux ». Et que ces trois petites accompagnatrices avaient entre cinq et six ans. Les policiers ont procédé à une fouille du suspect. Dans ses poches, ils sont tombés sur des bonbons et une pièce de monnaie de 50 francs CFA. Il s’est avéré qu’il se servait de ces objets pour appâter ses proies. Dans quels but ? Les limiers l’ont coincé pour comprendre les raisons de son acte.

« Leveiux » a répondu qu’il était au service d’un certain NK, alias « Nampagasie », domicilié à Sébénicoro en Commune IV du District de Bamako. S’il faut croire les explications du suspect, l’homme achèterait chaque enfant à raison de 50.000 francs CFA. Puis, une fois qu’il les a achetés, a poursuivi « Levieux » durant son interrogatoire, NK amène ses butins vivants dans la cour du lycée Mamadou M’Bodge à Sébéncicoro. Ensuite, il les enferme dans les toilettes avant de les ramener ailleurs.

Nantis du maximum de renseignements sur le nommé « Nampagasie », les éléments de la BR ont effectué une décente surprise chez lui pour l’interpeller et le conduire au commissariat pour l’entendre à son tour. Bombardé de questions, l’homme a nié les faits pour lesquels il est suspecté. Il s’est défendu en soutenant n’être impliqué ni de près ni de loin dans une quelconque affaire de vol d’enfants. Trop simple comme moyen de défense pour convaincre des policiers professionnels. Ces derniers ont rapidement bouclé les dossiers des deux suspects pour les envoyer au parquet du tribunal de la Commune V du District de Bamako. En parallèle, les policiers ont recherché et retrouvé les parents des trois enfants. Selon nos sources, une enquête est en cours pour interpeller d’éventuels complices.

Yaya DIAKITE

autho

Yaya Diakité

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER