single

Selon le représentant de l’Unesco, l’atelier permettra d’assurer un enseignement de qualité

L’Organisation des Nation unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco), dans le cadre de sa série d’activités, a organisé les 5 et 6 juillet derniers un atelier de validation du paquet de ressourcespour la professionnalisation des enseignants du fondamental. Tenue à l’Académie malienne des langues nationales (AMALAN), la cérémonie d’ouverture des travaux était présidée par le conseiller technique au ministère de l’éducation nationale, Dr Augustin Poudiougo. C’était en présence du représentant de l’Unesco au Mali, Saïp Sy.

Dans son intervention, le conseiller technique du ministère de l’Éducation nationale dira que cet atelier marque la fin d’un long processus d’élaboration du paquet de ressources pour la professionnalisation des enseignants du fondamental au Mali.Selon Dr Augustin Poudiougou, cette rencontre a trait à la validation de ce précieux outil, par les acteurs de l’école concernés par la question de formation et de la gestion des enseignants. Il est d’autant plus important qu’il marque le point de départ de l’implémentation de ces instruments conçus de manière participative et rigoureuse.

« Il est nécessaire pour une éducation de base de qualité, de poser clairement le profil de compétences de l’enseignant conformément aux orientations nationales, aux attentes de la société afin de dessiner le référentiel du métier d’enseignant partant du référentiel de compétence et d’un cadre de certification approprié», a souligné Dr Augustin Poudiougou.

Pour sa part,le représentant de l’Unesco, Saïp Sy, a indiqué que le document de paquet de ressources vaconstituer à l’aboutissement d’un processus participatif et inclusif démarrant depuis décembre 2018.

L’atelier a permis aux participants de s’approprier les stratégies d’élaboration du paquet de ressources et de son contenu. Il s’agit des référentiels de métiers de l’enseignant et de l’encadreur, des référentiels de compétences de l’enseignant et de l’encadreur, des normes et standards et d’un cadre de certification. Pour y arriver, les participants ont réfléchi sur la stratégie appropriée de mise en œuvre.

La validation de ce paquet de ressources permettra de doter notre pays d’enseignants professionnels, en référence aux normes internationales pour le bénéfice des enfants et d’assurer un enseignement de qualité, a soutenu Saïp Sy.

Fadi CISSÉ

autho

Fadi Cissé

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER