single

Le colonel Sadio Camara a remercié les bailleurs pour leurs contributions

L’adoption des procès-verbaux de la dernière session, l’analyse de la situation financière 2020 et les perspectives budgétaires étaient les principaux points inscrits à l’ordre du jour de la 24è session ordinaire du conseil d’administration de l’École de maintien de la paix Alioune Blondin Bèye (EMP-ABB), tenue hier dans les locaux de l’établissement. L’ouverture des travaux était présidée par le ministre de la Défense et des Anciens combattants, le colonel Sadio Camara, qui avait à ses côtés le directeur général de l’EMP-ABB, général Mody Béréthé. La rencontre a aussi enregistré la présence des membres du conseil d’administration et les représentants de plusieurs pays partenaires de la prestigieuse école.

Dans son discours d’ouverture, le colonel Sadio Camara a indiqué que les résultats fort louables auxquels l’EMP-ABB est parvenue jusque-là ne doivent pas, pour autant, nous faire perdre de vue la nécessité de préserver et de renforcer l’école. Afin de lui permettre de toujours être à hauteur des défis auxquels elle doit faire face et des attentes légitimes dont elle est l’objet.

à ce propos, le ministre en charge de la Défense a souligné que les nouvelles formes de conflictualités dans la sphère des opérations de soutien à la paix, caractérisées par le terrorisme et l’extrémisme violent, interpellent à plus d’un titre l’approche traditionnelle de gestion des conflits et de facto la façon de s’y préparer. «Ce faisant, l’approche la plus réaliste que nous pourrions davantage explorer aujourd’hui, demeure la prévention qui, elle-même, est tributaire de la recherche», a-t-il signalé.

Par ailleurs, le colonel Camara a remercié les membres du conseil d’administration pour l’attention particulière et l’appui apportés aux forces armées maliennes (FAMa) ces derniers mois. Toute chose, a-t-il dit, qui a permis à nos soldats de travailler à l’élévation de leur performance surtout en matière de droits de l’Homme. Mais également, de protection des civils et bien d’autres modules utiles, non seulement pour les déploiements aux opérations de soutien à la paix, mais aussi pour la conduite des opérations dans un pays en conflit comme le Mali, a indiqué le ministre.

Avant d’exprimer sa conviction que la poursuite et le renforcement de cet engagement de l’EMP permettront aux cadres civils et militaires, aux policiers maliens de renforcer leur participation à des opérations de paix au Mali, en Afrique et dans le monde.

En retour, le président du conseil d’administration a réaffirmé l’engagement du Mali à faire de cette école, un outil encore plus utile et plus performant au service de l’Afrique et du monde. C’est avec un grand intérêt que le ministre Camara a dit suivre également les grands chantiers ouverts par le leadership concernant la remise à niveau des infrastructures, la gestion transparente et efficiente des ressources financières, le relèvement du niveau de sécurité et l’acquisition des ressources humaines requises pour optimiser la qualité des prestations. « Je prends l’engagement sincère que mon département mobilisera les moyens possibles pour accompagner ce processus », a-t-il promis.

Enfin, lecolonel Sadio Camara salué les efforts de certains bailleurs de l’établissement, comme l’Allemagne, la France et le Japon pour leurs contributions substantielles aux efforts en cours. Avant de se féliciter des échos favorables par rapport aux nouvelles dynamiques partenariales, en particulier celles de l’Algérie, de l’Espagne et de la Norvège, qui ont manifesté leur intérêt à se joindre aux membres du conseil d’administration de l’École.

Aboubacar Traoré

autho

Aboubacar Traoré

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER