single

De gauche à droite: nouveau président: Arouna Kanté, 1er vice-président: Alou Badra Wade , 2è vice-président:
Souleymane Fofana, 3è vice-présidente: Mme Simpara Saran Traoré

Arouna Kanté, juriste d’affaires, gérant de sociétés, a été porté à la tête de la délégation régionale de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali du District de Bamako avec 44 voix, contre 33 pour son challenger, Cheick Oumar Sacko. Les travaux de cette assemblée consulaire se sont déroulés dans une grande accalmie dans la salle de conférence de la CCIM.

Aussitôt élu, le nouveau président Arouna Kanté a décliné son plan d’action qui consistera, selon lui, à l’élaboration d’un plan de mandature pour la période 2021-2026.
«Dans ce plan de mandature, il s’agit de trouver les voies et moyens pour faire face aux conséquences de la pandémie de Covid-19. Car cette maladie a profondément touché notre secteur. C’est pourquoi, nous allons mettre en place un programme régional afin de relancer les activités. Cela va permettre aux entreprises qui ont eu des difficultés pendant cette période de redécoller», a souligné le président.

Arouna Kanté, qui occupait le poste de troisième vice-président dans le bureau sortant, a appelé les commerçants et les industriels de Bamako à la cohésion, à l’entente afin de faire face aux défis actuels. «Nous avons besoin de l’accompagnement de tous, car nous devons travailler dans une synergie d’action pour faire face aux défis», a ajouté le nouveau président de la CCIM de Bamako.

Un autre défi de taille à relever pour Arouna Kanté et son bureau, c’est l’entrée en vigueur de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLCAF) et ses enjeux pour les opérateurs économiques de notre pays.
Il sied de préciser que dans ce nouveau bureau, le poste de premier vice-président est occupé par Alou Badra Wade, président de l’Ordre des pharmaciens, la deuxième vice-présidence est revenue à Souleymane Fofana, transitaire et la troisième vice-présidente est Mme Simpara Saran Traoré, commerce général.

À noter que ces renouvellements interviennent à l’aune de celui du bureau national de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali.

autho

L'ESSOR

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER