single

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a décidé d’annuler la décision de nomination des membres des commissions électorales ad hoc de la Fédération malienne de football (Femafoot). En revanche, la juridiction de Lausanne s’est déclarée incompétente pour annuler la saison 2019-2020, comme l’avait demandé le Collectif des ligues et clubs majoritaires (CLCM). L’audience s’est déroulée le 13 janvier dernier par visioconférence. Pour rappel, le Collectif avait déposé deux requêtes au TAS, demandant l’annulation de la décision de nomination des membres des commissions électorales ad hoc de la Femafoot et l’invalidation des résultats du championnat national 2019-2020. Concernant la première requête, le TAS s’est déclaré incompétent pour statuer sur l’appel contre la lettre-circulaire du Comité exécutif de la Femafoot, au sujet des compétitions nationales de la saison 2019/2020. Conséquence, les résultats du championnat national 2019-2020 sont validés et les équipes reléguées, notamment le CSK, l’ASB, le Mamahira de Kati, Avenir de Tombouctou restent en division inférieure. Du moins pour le moment, puisque le Collectif a déposé un autre recours.

Pour la deuxième requête, le TAS a déclaré «nulle et de nul effet» la décision du Comité exécutif de la Femafoot relative à la nomination des membres des commissions électorales ad hoc. L’instance basée à Lausanne a ajouté que la cause est renvoyée à la Femafoot pour que l’instance dirigeante du football malien nomme les membres des commissions électorales ad hoc de première instance et d’appel, en conformité avec les dispositions statutaires de la fédération au sens de la motivation. Contacté, un membre du Collectif, révèle que le CLCM a reçu une partie des sentences et attend l’application des dispositifs.
«Par rapport au championnat national, la procédure n’est pas totalement terminée parce que nous avons déposé un recours sur la même affaire qui est pendante devant le TAS. Concernant l’assemblée générale ordinaire, la décision de nomination des membres des commissions électorales ad hoc a été déclarée nulle et de nul effet. Le TAS a visé les articles 73 et 86 de nos statuts pour la mise en place des commissions ad hoc. à présent, on attend de voir comment le Comité exécutif de la Femafoot va s’y prendre pour mettre en place lesdites commissions», a anonymement confié notre interlocuteur. Du coté de la Femafoot, les responsables contactés n’ont pas souhaité commenter le verdict du TAS. Affaire à suivre forcément…



L. M. D.

autho

Ladji M. Diaby

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT
editor

CAN U17 : La liste du Mali

TWITTER