single

Les cinq conventions signées hier portent sur la productivité agricole, le développement communal. Témoignage éloquent de la vitalité et de l’excellence des relations entre les pays

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Zeïni Moulaye, et l’ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne au Mali, Dr Dietrich Pohl, ont procédé hier à Koulouba à la signature de cinq conventions de financement de projets prioritaires pour le développement économique et social de notre pays.
La cérémonie de signature s’est déroulée en présence du ministre de l’Économie et des Finances, Alousséni Sanou, et de plusieurs personnalités maliennes et allemandes. À travers un montant global de près de 56 milliards de Fcfa, la République fédérale d’Allemagne vient d’appuyer le Mali dans les domaines prioritaires pour le développement économique et social. Le contrat de financement relatif à l’Initiative de renforcement de la résilience par l’irrigation et la gestion appropriée des ressources (IRRIGAR III), financé par l’Allemagne, l’Union européenne, contribuera à l’atteinte des objectifs du Programme national d’irrigation de proximité (PNIP). D’un montant de 3,1 milliards de Fcfa, IRRIGAR III vise notamment à contribuer au renforcement de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations.

Le contrat d’aide financière et d’exécution relatif au Projet Office du Niger-Irrigation N’Débougou IV est doté d’une enveloppe financière de 26,2 milliards de Fcfa. Ce projet contribuera à la réhabilitation et à l’extension des infrastructures d’irrigation et de drainage de l’Office du Niger ainsi qu’à l’accompagnement de la valorisation et de la gestion des terres.
Quant au contrat de financement intitulé «Drainage des eaux pluviales de Bamako», il est doté d’une enveloppe de 13,1 milliards de Fcfa pour améliorer le cadre de vie des populations, particulièrement les plus pauvres et réduire les risques d’inondations dans la capitale.

D’un montant de 2,9 milliards de Fcfa, le Projet de développement communal et de décentralisation dans des villes moyennes vise à promouvoir la mise à disposition d’infrastructures socioéconomiques et administratives au profit des collectivités territoriales sélectionnées. Ce, afin qu’elles puissent assumer leur responsabilité dans le cadre de la promotion du développement économique local et de l’amélioration des conditions de vie des populations.
Le contrat de financement agricole au Mali phase II est doté d’une enveloppe de 10,6 milliards de Fcfa. Ces fonds permettront d’améliorer l’accès durable aux services financiers agricoles et d’accroitre la productivité des très petites, petites et moyennes entreprises le long des chaînes de valeurs agricoles.

Dans son intervention, l’ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne au Mali s’est réjoui de la bonne coopération non seulement avec le gouvernement mais aussi avec la population. Dr Dietrich Pohl a, par ailleurs, déclaré que c’est un plaisir de conclure cette année de turbulences et de défis sur une note positive. Toute chose qui lui a permis de rassurer que l’Allemagne reste et restera toujours avec le Mali même dans les situations difficiles.

Pour le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, cette cérémonie de signature témoigne de tout l’intérêt que l’Allemagne porte à la situation du Mali confronté à des défis multiples et complexes, dont la pandémie de la Covid-19 et ses effets négatifs sur l’économie nationale. Le ministre Zeïni Moulaye ajoutera que les cinq conventions de financement sont pour le Mali d’une haute portée. Selon lui, c’est le témoignage concret de la vitalité et de l’excellence des relations entre la République fédérale d’Allemagne et le Mali. «C’est aussi le résultat d’un travail minutieux entre nos deux pays dans des secteurs prioritaires pour le Mali», s’est-il félicité.

Oumar Diakité

autho

Oumar Diakité

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT
editor

CAN U17 : La liste du Mali

TWITTER