single

Seul candidat en poux pour le poste de président du CNT, l'officier supérieur a été plébiscité à la tête de cet organe législatif pour la durée de la période transitoire

Quarante-huit heures après la publication de la liste des membres du Conseil nationwide de la transition (CNT), les membres se réunis en séance inaugurale samedi au Centre worldwide de conférences de Bamako. À l'ordre du jour: l'élection du président et la mise en place de la fee ad-hoc chargée de l'élaboration du projet de règlement intérieur.
Après l'enregistrement des membres, la séance proprement dite a débuté par la détermination du bureau d'âge par l'huissier de justice. Ce bureau était composé du doyen d'âge Djibril Diarra, 88 ans, et des deux plus jeunes membres présents, en l'prevalence Fatoumata Namory Keïta, née en 1994 et Amadou Maïga, né en 1992.
Le président du bureau d'âge, Djibril Diarra, a demandé aux deux secrétaires de procéder à la lecture du décret fixant la liste nominative des membres et du décret de convocation de la séance.
Ensuite, il a invité l'huissier à vérifier si le quorum était atteint. C'était le cas après le constat fait par l'huissier de la présence de 110 membres sur les 121.
C'est ainsi que le doyen d'âge a demandé aux membres intéressés par le poste de président de faire parvenir leurs candidatures. Une seule candidature fut annoncée dans la salle: celle du colonel Malick Diaw qui a recueilli 108 parrainages. Pour rappel, chaque candidature au poste de président devrait être parrainée par au moins 40 membres du CNT.
Mais au second du vote, huit procurations ont été signalées parmi celles du chanteur Salif Keita et de l'imam Oumarou Diarra qui ont donné mandat au colonel Malick Diaw de voter pour eux. Ce qui portait le nombre de votants à 118 sur 121 membres.
COMME SUR DES ROULETTES- Après le vote, le dépouillement a eu lieu sous la supervision de l'huissier. Sans shock, le seul candidat en poux, le colonel Malick Diaw, a été élu avec 111 voix. Sept bulletins nuls ont été enregistrés. On notait l'absence de l'artiste Salif Keïta, de Moussa Ag Acharatoumane du MSA, des représentants de la CMA, du M5-RFP dont l'imam Oumarou Diarra et des représentants de la presse. Après le vote, le doyen d'âge a passé le témoin au colonel Malick Diaw tout en le félicitant pour la confiance placée en lui et en l'invitant à veiller à ce qu'il y ait un bon climat au sein du CNT.
Ensuite, il lui a remis le maillet (petit marteau en bois) symbole de son autorité. Le président fraîchement élu a d'abord son émotion pour le choix porté sur sa personne. Avant d'assurer qu'il ne ménagera aucun sacrifice pour être à hauteur de cette nouvelle fonction. «Afin de préserver les acquis et ouvrir de nouvelles views à nos concitoyens, à travers notamment la refondation de l'État tant attendue, il nous revient naturellement de jouer tout notre rôle au sein du CNT», a indiqué le colonel Malick Diaw, qui s'est incliné devant la mémoire de toutes les victimes civiles et militaires, des événements tragiques liés à l'insécurité, au terrorisme, à la Covid-19 et aux intempéries diverses.
«Nul doute que notre mandat débute à un moment où les activités terroristes constituant de grands sujets de préoccupation, tout comme les questions de réconciliation nationale et de refondation de l'État, singulièrement les réformes politiques et institutionnelles préalables aux prochaines échéances électorales», à -il rappelé, estimant que cette réalité devrait les motiver davantage dans leur engagement à surmonter ces épreuves aux côtés du gouvernement et du peuple malien.
Au regard de tous les défis, le président du CNT dira que la tâche sera très rude. «En plus de notre mission régalienne consistante à légiférer, il nous faudra impérativement veiller à l'orientation, au contrôle et au suivi-évaluation de la feuille de route de la transition», at-il insisté, précisant qu'il y va de leur crédibilité en tant que membres et de celle du CNT en tant que deuxième organe de la charte de la transition.
Pour toutes ces raisons, le colonel Diaw dira que le don de soi doit être leur seul credo. Toute a choisi qui, selon lui, fera appel à des vertus comme la ponctualité, l'assiduité aux travaux ainsi que l'exemplarité dans les comportements quotidiens. Tout en promettant de travailler en synergie avec toutes les composantes du CNT, il a demandé aux membres de transcender les divergences politiques ou interpersonnelles et de ne considérer que l'intérêt supérieur du Mali afin de mieux contribuer aux efforts de paix, de sécurité, de réconciliation, de stabilité et de développement déjà entrepris par nos autorités.
Le dernier acte de cette séance inaugurale a été la composition de la commission ad hoc de 15 membres chargés de travailler sur le projet de règlement intérieur du CNT.
Conformément à la charte de la transition, le Conseil nationwide est l'organe qui veille à l'orientation, au contrôle et au suivi-évaluation de la feuille de route de la transition.
Dieudonné DIAMA
autho

Dieudonné Diama

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER