single

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire, le mercredi 28 avril 2021, dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la présidence de Monsieur Bah N’DAW, Président de la Transition, Chef de l’Etat

Après examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil a :

- adopté un projet de décret ;

- procédé à des nominations ;

- et entendu des communications

AU CHAPITRE DES MESURES LEGISLATIVES ET RÉGLEMENTAIRES

AU TITRE DU MINISTERE DE L’AGRICULTURE, DE L’ELEVAGE ET DE LA PECHE

Sur le rapport du ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, le Conseil des Ministres a adopté un projet de décret portant création, composition et fonctionnement du Comité national de la transhumance et des Commissions de conciliation.

La Transhumance est le mouvement cyclique et saisonnier des animaux sous la garde de bergers suivant des itinéraires précis en vue de l'exploitation des ressources pastorales d'un territoire donné.

Ce mode de vie engendre des retombées économiques aussi bien pour les pays de départ que pour les pays d'accueil. Il est aussi source de conflits, notamment entre éleveurs et agriculteurs et occasionnant parfois des dégâts matériels et des pertes en vies humaines.

Dans le souci de la gestion apaisée des activités de la transhumance, les Chefs d’Etats et de Gouvernement de la CEDEAO ont recommandé aux Etats-membres la création d’un organe

national chargé de la gestion, du suivi-évaluation de la transhumance et la création d’une Commission de conciliation pour prévenir et gérer les conflits.

Le projet de décret adopté crée le Comité national de la transhumance en vue d’harmoniser la réglementation nationale avec les exigences communautaires. Il crée également des Commissions de conciliation au niveau régional et local.

Le Comité national de la Transhumance, cadre de concertation et d'orientation, a pour mission d'appuyer le ministre chargé de l'Elevage dans le traitement des questions liées à la transhumance.

Il est chargé notamment:

- d’assurer la gestion et le suivi-évaluation de la transhumance ;

- de proposer toutes mesures ou actions de nature à favoriser la transhumance ;

- de contribuer au maintien des écosystèmes ;

- d’établir le rapport annuel de la transhumance ;

- de proposer des stratégies et programmes d’organisation de la Transhumance et des activités

connexes.

Les Commissions de conciliation sont chargées de gérer les conflits nés de la transhumance

AU CHAPITRE DES MESURES INDIVIDUELLES

Le Conseil des Ministres a procédé aux nominations suivantes :

AU TITRE DU MINISTÈRE DE L’ÉCONOMIE ET DES FINANCES

- Directeur général des Marchés publics et des Délégations de Service public :
Monsieur Soibou MARIKO, Inspecteur des Services Économiques.

- Directeur général du Pari Mutuel Urbain du Mali (PMU-Mali) :
Monsieur Alfousseyni NIONO, Gestionnaire

- Directeur national du Trésor et de la Comptabilité publique :
Monsieur Mahamane DEDEOU, Inspecteur du Trésor

- Directeur général du Budget :
Monsieur Hamidou TRAORE, Inspecteur du Trésor

- Président de la Cellule Nationale de Traitement des Informations Financières :
Monsieur Idrissa Mahamar HAIDARA, Inspecteur des Impôts

AU CHAPITRE DES COMMUNICATIONS

AU TITRE DU MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL
Le ministre de la Santé et du Développement social a informé le Conseil des Ministres de l’évolution de la maladie à Coronavirus marquée par une diminution du nombre de cas testés positifs par rapport à la semaine précédente.

Le ministre a également présenté au Conseil des Ministres le point de l’évolution de la campagne de vaccination contre la COVID-19.

Le Président de la Transition, Chef de l’État, réitère son appel au respect strict des mesures de prévention et de lutte contre la maladie.

autho

L'ESSOR

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER