single

Sur un effectif de 180 pays à travers le monde dont les efforts de lutte contre la corruption ont été évalués, le Mali occupe le 129è rang. Une position honorable contrairement au classement de 2019 dans lequel il avait occupé la 130è place. Concernant le classement des pays africains en 2020, le Mali vient à la 29ème place sur les 54 candidats. Les quatre premiers champions de la lutte contre la corruption en Afrique sont les Seychelles, le Botswana, le Cap-vert et le Rwanda. Le Sénégal est 8ème, le Burkina Faso (14ème) et la Côte d'Ivoire (20ème). Ces informations ont été publiées, le 28 janvier dernier, par le rapport 2020 de Transparency international sur la corruption.



A travers l'Indice de perception de la corruption (l’IPC), l'ONG Transparency international classe 180 pays et territoires en fonction du niveau de corruption dans le secteur public, tel qu’il est perçu par les experts et les hommes d’affaires. L'Indice utilise une échelle de zéro à 100, où zéro correspond à un système très corrompu et 100 à un système très faiblement corrompu. Selon Transparency international, les données de 2020 montrent qu’en dépit de certains progrès, la plupart des pays ne parviennent toujours pas à lutter efficacement contre la corruption.


Lire aussi : Culture : le Fespaco reporté sine die pour raison de Covid-19

Le Mali marque un score de 30 sur l'IPC. Les pays en tête du classement mondial de l’IPC c'est à dire qui ont un niveau de corruption très faible ont un score de 88. Il s'agit du Danemark et la Nouvelle-Zélande suivis par la Finlande, Singapour, la Suède et la Suisse avec un score de 85 chacun. Les pays en bas du classement sont le Soudan du Sud et la Somalie, suivis par la Syrie, le Yémen et le Venezuela.


M.D DIAWARA

autho

Mohamed D. Diawara

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT
editor

Bamako très sale

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER