single
La compétition se disputera sous forme de mini-championnant aller-retour

Le sprint final pour le titre suprême démarre demain et l’honneur reviendra au Stade malien et aux Onze Créateurs d’ouvrir le bal, à 16h au stade Modibo Keïta. En deuxième heure, le Djoliba sera face au Réal

La deuxième phase du championnat national se disputera du 24 juin au 14 juillet et quatre équipes sont dans les starting-blocks : le Stade malien, le Djoliba, le Réal et les Onze Créateurs. Les équipes s’affronteront en aller-retour et celle qui totalisera le plus grand nombre de points sera sacrée championne du Mali 2020-2021.

Le Stade malien, champion du Mali en titre, est la seule équipe qui joue sur deux tableaux et qui peut viser le doublé coupe-championnat. L’entraîneur stadiste, Nouhoum Diané que nous avons rencontré, samedi à Sotuba, au lendemain de la victoire de ses joueurs en quarts de finale de la Coupe du Mali devant CSD (2-1), s’attend à des matches difficiles mais estime que le coup est jouable pour le Stade malien. «On a mis en place un plan de travail qui a permis à l’équipe de trouver un bon niveau.

La récupération sera importante parce que les matches se disputeront tous les deux jours. Il n’y a pas une grande différence entre les quatre formations, à mon avis, l’équipe la plus mature a beaucoup de chances de gagner», a confié Nouhoum Diané. Et d’ajouter : «L’objectif du Stade malien est clair, c’est réaliser le doublé coupe-championnat. On travaille pour ça». Le Stade malien a terminé premier du groupe A avec 35 points, 28 buts marqués, 12 encaissés.

Au Complexe sportif Karounga Keita aussi, on prépare activement le Carré d’as et le technicien gabonais du Djoliba, Saturnin Ibéla est confiant. «On prépare sereinement le Carré d’as comme tous les matches. On a une identité de jeu et on ne va pas changer notre façon de faire. On s’entraîne comme il se doit, on n’a pas prévu de matches amicaux pour éviter les blessures», confie le technicien. «La phase de poules du championnat était plus longue, le Carré d’as, c’est 6 matches.

Sur le plan tactique, la préparation va se faire en fonction du jeu de l’adversaire. On s’entraînait deux fois par jour mais depuis la trêve, on n’a qu’une séance chaque soir», indique Saturnin Ibéla, dont l’équipe a terminé en tête du classement de la poule B avec 37 points. «à la fin des matches des poules, j’ai dit aux joueurs que tous les matches qu’on va désormais disputer seront des finales et que nous devons être meilleurs à nos adversaires pour espérer gagner. On est tous conscients de la tâche qui nous attend, le mot d’ordre, c’est le titre de champion», martèle Saturnin Ibéla.

Deuxième de la poule A derrière le Stade malien, le Réal (32 points, 27 buts marqués, 12 encaissés) effectue sa préparation dans son fief, à Djicoroni-Para. Le nouvel entraîneur Amadou Pathé Diallo «Vieux Pathé» et ses joueurs sont enthousiastes et se disent prêts à relever le défi.

«On se prépare, ce sont les quatre meilleures équipes qui se disputent le titre et il faut être au top pour prétendre au sacre. C’est un autre championnat qui commence, les compteurs sont remis à zéro. Au Réal, il n’y a pas un travail spécifique, l’élan est déjà là, il faut juste cadrer et être prêt pour la bataille. On est confiants et veut saisir notre chance», déclare le technicien des Scorpions.

«Le groupe vit bien, il y a une bonne ambiance, les joueurs sont confiants, souligne l’ancien international. Le premier objectif était la qualification au Carré d’as. Pour moi, la clé de ce Carré d’as est la régularité, l’équipe la plus régulière a beaucoup de chances de gagner. Pour moi, c’est une première, le Réal a ses chances et je suis impatient de commencer».

Meilleure attaque de la phase de poules du championnat (32 buts), les Onze Créateurs font figure de petit poucet du Carré d’as des quatre protagonistes en course pour le titre suprême, l’équipe est la seule dont le palmarès est encore vierge. Face aux trois cadors, la tâche ne s’annonce pas aisée pour l’équipe de Niaréla, mais les protégés de Djibril Dramé peuvent parfaitement jouer les trouble-fête. Le technicien rappelle que personne ne pariait sur les Créateurs au coup d’envoi du championnat et que ses joueurs ont surpris leur monde, en se qualifiant pour l’ultime phase de la compétition.

«Dès notre qualification, on a élaboré un programme d’entraînement, et depuis, l’équipe travaille d’arrache-pied pour être prête le jour-J. On se prépare avec beaucoup de sérénité et on va tenter de saisir notre chance. On n’a pas totalement changé notre façon de faire, on a disputé trois matches amicaux qui se sont soldés par deux victoires et un nul contre des équipes de division inferieure.

Je compte sur l’équipe pour prouver que notre qualification est méritée», confie l’entraîneur des Créateurs. «Nous sommes conscients de nos moyens mais en tant qu’entraineur mon ambition est de remporter ce trophée de champion. Je vais me battre pour ça», prévient Djibril Dramé. Le technicien déplore la faible mobilisation autour de l’équipe et pense que le retour des supporters dans les gradins sera plus bénéfique aux autres équipes.

Boubacar KANTÉ

autho

Boubacar Kanté

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER