single

«Le centre de votre combat est celui de créer une société pluraliste, égalitaire et juste. C’est à la suite de votre engagement personnel, votre conviction, votre combativité que tout cela va se réaliser au fur et à mesure. Ce sont des conquêtes et une conquête, ce sont des choses qui s’arrachent. Battez-vous pour davantage de pouvoir et vous pouvez compter sur le gouvernement».

C’est avec ces mots que le chef du gouvernement, Moctar Ouane a souhaité hier la bienvenue aux femmes de la Primature conviées à un déjeuner dans le cadre de la célébration du 8 mars.
À cette occasion, le Premier ministre a rappelé que le rôle de la femme a toujours été primordial et essentiel dans notre société. « Nous allons faire de cet engagement un créneau de bataille», a assuré le chef du gouvernement qui a aussi signalé que le Mali est le tout premier pays africain à appeler une femme à occuper le poste de Premier ministre, et qui, selon lui, a accompli ses tâches avec beaucoup de convictions.

Moctar Ouane a salué l’engagement de la ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille. Il a rappelé aussi que l’engagement du gouvernement vis-à-vis de la femme est constant depuis l’indépendance.
À ce propos, le chef du gouvernement a rappelé le cas de Mme Aoua Keita, une battante qui figurait parmi les pionniers de l’indépendance de notre pays.

« Aujourd’hui, nous avons un ministère dédié à la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille. C’est pour rappeler l’engagement du Mali au respect des droits de la femme», a-t-il dit. Un autre engagement fort du Mali, selon le Premier ministre, réside dans l’adoption de la loi 2015-052. C’est une illustration parfaite de la promotion du genre dans l’accès à la fonction nominative et élective, a-t-il dit, ajoutant que cette loi est fondamentale.

Moctar Ouane a saisi l’occasion pour rendre hommage à toutes les femmes du Mali

«Il y a trois semaines, j’ai présenté le Plan d’action gouvernemental. Pour sa mise en œuvre, dans ce cadre, j’ai engagé la ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille à renforcer le plan de lutte, de relance dans la lutte contre la pandémie, pour que soit pris en compte, le besoin pratique et stratégique de la femme pendant et après la pandémie.

Pour Moctar Ouane, c’est une mesure forte à la mise en œuvre de laquelle Mme Bintou Founé Samaké doit s’atteler et tenir compte de la préoccupation des femmes, notamment en ce qui concerne leur participation effective à la prise de décision.

Selon le Premier ministre, les actions vont porter sur l’autonomisation des femmes, les violences basées sur le genre, la réalisation de l’égalité des sexes, l’accès des jeunes filles à l’éducation, à l’emploi et à la l’égalité salariale. « En 2022 nous aurons des élections législatives et présidentielles. C’est l’occasion pour moi d’inviter les dames à enrôler et se faire enrôler, surtout à prendre part en tant que candidates. Pour qu’on puisse avoir beaucoup d’amazones».

Outre la ministre de la Promotion de la Femme, de l’enfant, et de la Famille, Mme Bintou Founé Samaké, ce déjeuner a enregistré la présence du Médiateur de la République, Mme Aminata Mallé et Mme Aïssa Sangho, lauréate du prix «Aurefe» dédié à la femme la plus intègre au Mali.



Maïmouna SOW

autho

Maïmouna Sow

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER