single

C’est une tradition à la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (CCIM) de présenter son nouveau bureau aux plus hautes autorités du pays après chaque élection. Dans ce cadre, le nouveau bureau conduit par son président, Youssouf Bathily, a rendu une visite de courtoisie au Premier ministre Moctar Ouane, hier à la Primature.

L’occasion était propice pour Youssouf Bathily de présenter au chef du gouvernement son Plan de mandature 2021-2025 et solliciter en même temps son soutien pour la réalisation dudit Plan.
Après une brève présentation des membres du bureau, le nouveau président a exposé au Premier ministre les grandes lignes de ce Plan de mandature validé par le ministre en charge du Commerce et de l’Industrie. Il met un accent particulier sur l’investissement. Car, a expliqué Youssouf Bathily, notre pays est en retard concernant la réalisation d’infrastructures et le soutien aux activités des entreprises.

La CCIM se focalisera pendant ces cinq ans sur les domaines de développement économique, tels que la réalisation et la modernisation des marchés, les ports secs et corridors, l’aménagement des zones industrielles, la construction des centres de formations et l’aménagement des parcs d’expositions qui manquent dans toutes les régions du Mali.

À ces axes, s’ajoutent le projet de construction des sièges de la CCIM à Bamako et dans les régions et la valorisation des élus consulaires. Ce plan de mandature est évalué, selon le président de la CCIM, à plus de 60 milliards de Fcfa.

Yousouf Bathily a également mis l’accent sur l’aménagement des parcs d’exposition dans les régions, particulièrement l’élargissement de celui de Bamako dans la zone aéroportuaire, dont les 11 hectares ont été réduits de 4 hectares. Concernant les marchés, il a indiqué que 523 marchés, dont 108 à Bamako sont dans des états délabrés et méritent d’être aménagés et modernisés.

Le locataire de la Chambre de commerce et d’industrie n’a pas manqué de rappeler que les 70% des espaces disponibles dédiés aux aménagements quelconques ont été vendus ou détournés de leur vocation. Avant de souligner le cas particulier du Marché rose avec ses multiples incendies. Pour lui, il urge de reconstruire ce marché qui compte plus de 700 places pour redonner l’espoir aux commerçants.

Le président Bathily a également demandé l’accompagnement du Premier ministre pour l’atteinte des objectifs du nouveau bureau de la CCIM et pour le développement du secteur privé. Pour ce faire, il a aussi proposé l’organisation d’une table ronde des bailleurs de fonds pour soutenir le secteur privé qui souffre énormément aujourd’hui de la crise multidimensionnelle et sanitaire.

Rappelant que la mandature précédente n’a pas atteint ses objectifs par manque de soutien des autorités, Youssouf Bathily a réitéré sa disponibilité et le soutien de son équipe à accompagner la Transition. Le chef du gouvernement a salué la vision claire des hommes et femmes qui composent ce bureau. Moctar Ouane a dit avoir écouté avec attention et pris note des doléances.

Il a donné l’assurance de l’accompagnement du gouvernement à la réalisation du Plan de mandature 2021-2025 de la CCIM. Pour le Premier ministre, tout ce qui peut concourir à dynamiser le secteur de l’économie aura le soutien de l’État.


Anne-Marie KEITA

autho

Anne-Marie Keïta

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER