single

Les responsables de la Caisse sont engagés dans la lutte contre la fraude

Au regard des statistiques fournies aux administrateurs lors de la 14è session du conseil d’administration sur la délégation de gestion de l’Assurance maladie oblifgatoire (AMO), la Caisse malienne de sécurité sociale (CMSS) a fait preuve d’une grande efficacité. En tout cas en termes de recouvrement et de reversement des cotisations des fonctionnaires, militaires et députés, de liquidation des feuilles de soins et de paiement des prestataires. En effet sur une prévision d’un peu plus de 25,3 milliards de Fcfa, la Caisse a recouvré un peu plus de 25,5 milliards de Fcfa, soit 100,8%. Pour les dépenses techniques, l’organisme gestionnaire délégué (OGD) a remboursé aux prestataires de soins un peu plus de 23,9 milliards de Fcfa sur une prévision de 24 milliards de Fcfa. C’est ce qui ressort de la session tenue, jeudi dernier, dans les locaux de l’entreprise de sécurité sociale. La réunion était dirigée par le conseiller technique au ministère de la Santé et du Développement social, Sékou Oumar Dembélé, en présence de la directrice générale de la CMSS, Diéminatou Sangaré.
Les administrateurs ont examiné le procès-verbal (PV) de la précédente session, le rapport narratif de l’établissement sur la délégation de gestion de l’AMO au titre de l exercice 2019 et se sont aussi prononcés sur l’exécution du budget et du plan d’actions pour le premier semestre de l’année écoulée. Ils ont aussi apprécié le projet de budget et le plan d’actions de la CMSS sur la délégation de gestion de l’AMO, au titre de l’exercice 2021.

La directrice générale de la CMSS a expliqué que sa structure a bien exécuté ses missions classiques d’OGD, notamment le recouvrement et le reversement des cotisations, la liquidation des feuilles de soins et le paiement des prestataires. «Globalement nous avons accompli ces missions. Il y a eu des difficultés parce que l’AMO regroupe beaucoup d acteurs mais ces difficultés ont été aplanies », a expliqué la patronne de la CMSS, avant de rappeler qu’il y a eu la maîtrise des dépenses. Elle aussi expliqué que son entreprise envisage la déconcentration du paiement des prestataires et de raccourcir les délais de paiement.

L’établissement est aussi engagé dans la lutte contre la fraude. à ce propos, la directrice générale a souligné «nous appuyons aussi la Caisse nationale d’assurance maladie (Canam) dans la lutte contre la fraude qui représente un péril sur le régime. Il faut que chacun comprenne qu’il y va de notre intérêt à tous de le préserver». Se prononçant sur l’extension de sa structure, Diémitation Sangaré a indiqué que la CMSS est représentée même dans toutes les nouvelles régions avec des centres de paiement qui pourraient être transformés ensuite en directions régionales. Quant à Sékou Oumar Dembélé, il a relevé que la délégation de gestion de l’AMO a été marquée au cours de l’exercice 2019 par le changement de gouvernance á la CMSS, voire á la Canam, la suspension temporaire des prestations AMO par les pharmaciens d’officines privées, la participation de la CMSS aux activités du groupe d’experts pour la mise en place du Régime d’assurance maladie universelle (Ramu) au Mali. Le conseiller technique a également salué l’administration de la CMSS pour le bilan globalement positif. Constat: les retraités parlent de plus en plus en bien de la CMSS. Si celle-ci devait être évaluée sur la base de satisfaction de ceux-ci, elle aurait eu la note maximale sur une échelle de 1 à 20.

Brehima DOUMBIA

autho

Bréhima Doumbia

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER