single

Sale temps à Bamako. Depuis deux jours, la ville de Bamako est recouverte par une brume de poussière. Les fines particules de poussière en suspension réduisent la visibilité de loin. Cette situation inquiète plusieurs citadins qui se posent des questions sur l’origine, mais surtout sur les éventuelles conséquences sur la santé.


« Je ne comprends rien à la poussière de ces deux jours, ça recouvre tous mes habits. Je sens constamment un début d’inflammation à la gorge une sorte de rhume. J’ai commencé à boire de la tisane au citron. Mais, on est habitués à cela maintenant », confie, masque sur le nez, Hama, un conducteur de moto taxi en circulation à Bamako.

Pas de panique. Cette vague de poussière n’est autre d’un phénomène saisonnier et ne concerne pas que Bamako, explique-t-on à Mali-Météo. Ce temps s’explique par des changements de saisons et la rencontre de différents vents (front intertropical) en provenance du Nord, du Sud-ouest et Sud du pays.


« Nous sommes actuellement dans la période transitoire entre le départ de la saison froide et l’installation de la période sèche. Les vents d’harmattan soufflent dans la partie Nord et les vents de Sud-ouest dans le Sud et le District de Bamako. La rencontre de ces deux vents (front intertropical) se situe aux latitudes du District de Bamako », explique Ibrahim Traoré, prévisionniste à Mali-Météo.

Il précise que les différents phénomènes météorologiques que nous observons sur le District de Bamako sont expliquées par la position de ce front intertropicale, c’est-à-dire la rencontre de vent de direction Nord-est et Sud-ouest.


Selon le spécialiste, dans la partie Nord du pays, les vents d’harmattan occasionnent le soulèvement de la poussière réduisant la visibilité de façon remarquable, pendant que les vents de Sud-ouest favorisent la couverture nuageuse du ciel, avec l’apport de flux de mousson. D’où les formations nuageuses dans les régions de Sikasso, Kayes, Koulikoro, Ségou et le District de Bamako.

Cette montée de la rencontre de vent de direction Nord-est et Sud-ouest (Front Intertropical) vers les latitudes de Bamako devrait se maintenir jusqu’au 27 février 2021, note le prévisionniste à Mali-Météo.

En attendant, il conseille aux personnes de se protéger de l'inhalation des particules de poussière à travers le port du masque et un habillement adapté. Il faut également garder un œil sur les enfants et accorder une particulière attention aux personnes âgées.


M. TOURÉ

autho

Mohamed Touré

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER