single

Bâties sur une superficie d’un hectare, ces infrastructures se composent, entre autres, de bureaux pour le personnel, d’un magasin, d’une salle RAC, d’un dortoir, d’une salle d’accueil et d’orientation, des toilettes et des cellules pour femmes et hommes répondant aux normes humanitaires ainsi qu’un château d’eau alimenté à l’aide du système solaire. Ces nouveaux locaux sont entièrement financés par le budget national à hauteur d’un peu plus de 109 millions de Fcfa.

C’est une étape importante dans la modernisation des services et unités de la gendarmerie nationale. La brigade territoriale de gendarmerie de N’Gabacoro-droit, sur la route de Koulikoro, dispose désormais de bâtiments flambant neufs et modernes.

Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le colonel Modibo Koné, a procédé hier à la remise des clés de cette réalisation. La cérémonie a réuni les autorités politiques, administratives et coutumières de la localité.

Selon le directeur général de la Gendarmerie nationale, le colonel-major Sambou Minkoro Diakité, ce geste va sans nul doute améliorer la qualité de leurs prestations de service.

Car d’après lui, la Gendarmerie nationale travaille au quotidien pour asseoir la quiétude en rase campagne comme dans les centres urbains. Le colonel-major Sambou Minkoro Diakité a promis que cet engagement inébranlable des hommes et des femmes qui la servent ne fera jamais défaut.

La brigade territoriale de gendarmerie de N’Gabacoro-droit, bénéficiaire de ce projet, a la charge d’assurer la sécurité de deux grandes communes, celle de N’Gabacoro-droit et Moribabougou, avec un ratio de 5.000 habitants par gendarme, loin d’être à la hauteur des attentes.

Sans conteste, beaucoup d’efforts ont été consentis par les départements de tutelle. Mais, tempèrera le directeur général de la Gendarmerie nationale, force est de constater que l’avènement des nouvelles formes de criminalité et la porosité du territoire national appellent à des techniques nouvelles et aux ressources humaines nécessaires pour le maillage efficace du territoire et la bonne exécution des différentes missions.

Par ailleurs, le colonel-major Sambou Minkoro Diakité a exhorté la population civile à collaborer davantage avec le personnel de la brigade pour relever les défis sécuritaires dans les deux communes. « Les opérations de sécurisation des personnes et de leurs biens sont complexes et les Forces de sécurité, seules, ne peuvent gagner le pari. Il faut l’implication de toutes les couches de la société », a-t-il insisté. Et d’encourager également le personnel de la brigade territoriale de gendarmerie de N’Gabacoro-droit au professionnalisme, au respect des droits de l’Homme et des us et coutumes des populations d’accueil.

Pour le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le colonel Modibo Koné, l’octroi de ces infrastructures rentre dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie des hommes afin d’assurer la sécurité des personnes et des biens.



Oumar DIAKITÉ

autho

Oumar Diakité

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER