single

La banque verte a injecté 213 milliards de Fcfa dans le financement de l’agriculture, dont 6 milliards en faveur des organisations paysannes, 190 milliards de Fcfa pour les agro-industries et les fournisseurs d’intrants, 103 milliards aux PME agricoles et industrielles et 77 milliards de Fcfa au profit des particuliers

La Banque nationale de développement agricole du Mali (BNDA) se porte bien et demeure dans le peloton de tête du système bancaire du Mali. C’est le principal constat qui a filtré de la 140ème session de son conseil d’administration, tenue le mercredi 19 mai, à la Société malienne de transmission et de diffusion (SMTD) par visioconférence. Elle était présidée par son président Moussa Alassane Diallo.

Malgré une conjoncture difficile, le millésime 2020 aura été l’occasion pour la banque verte d’améliorer ses performances. En effet, la BNDA a réalisé un résultat bénéficiaire de 8,2 milliards de Fcfa en portant en même temps ses fonds propres effectifs à 72 milliards de Fcfa, tout en affichant un total de bilan de 568 milliards de Fcfa. Le Produit net bancaire (PNB) est passé de 40 milliards Fcfa à 44 milliards de Fcfa en 2020, soit une augmentation de 9%. La banque verte a financé l’économie malienne à hauteur de 460 milliards de Fcfa dont 46% pour l’agriculture. Les impôts payés ont été de 13,5 milliards Fcfa contre 13 milliards de Fcfa en 2019.

Fidèle à sa vocation de premier partenaire financier du monde agricole, elle a injecté 213 milliards de Fcfa dans le financement de l’agriculture, dont 6 milliards de Fcfa en faveur des organisations paysannes, 190 milliards de Fcfa pour les agro-industries et les fournisseurs d’intrants. Les petites et moyennes entreprises agricoles et industrielles ont été financées à hauteur de 103 milliards de Fcfa pendant que 77 milliards de Fcfa ont été consacrés aux particuliers pour leurs équipements et leurs habitats.

Avec un personnel professionnel rompu à la tâche et près d’une cinquantaine de points de vente ainsi que plus de 70 Guichets automatiques de banque (Gab) et des produits et services diversifiés, les clients font de plus en plus confiance à la banque. Cela s’est traduit par l’augmentation de leur nombre de 7% l’année écoulée.

La BNDA a apporté au gouvernement malien une contribution financière de 75 millions de Fcfa dans le cadre de la lutte contre la Covid-19. Face à ces chiffres prometteurs, l’on comprend aisément le satisfécit du conseil d’administration qui, par la voix de son président, Moussa Alassane Diallo, a adressé au « directeur général, à toute l’équipe de direction et à l’ensemble du personnel de la BNDA ses très vives et chaleureuses félicitations pour les résultats obtenus en 2020 dans un contexte difficile et compliqué ». Et c’est un directeur général tout fier des objectifs atteints en dépit du contexte qui a réitéré la disponibilité de la banque à marquer davantage sa présence au plus près de sa clientèle avec des produits et services adaptés et des outils digitaux performants pour sa pleine satisfaction.

C.COM BNDA

autho

L'ESSOR

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER