single

Le Mali traverse depuis 2012 une crise multidimensionnelle sans précédent. Cette crise a profondément affecté les régions du Centre et une grande partie de la Région deSégou et la quasi-totalité de la Région de Mopti. L’émergence des conflits intercommunautaires a accentué la dégradation de la situation qui se manifeste par l’insécurité, la violence, les enlèvements de personnes, les attaques des populations civiles avec son lot de veuves, d’orphelins et de déplaces. Pour endiguer le fléau, le gouvernement a instauré plusieurs mécanismes afin de soutenir les populations. C’est ainsi que sur financement de l’Union européenne et dans le cadre de son fonds fiduciaire pour l’Afrique, le Programme jeunesse et stabilisation dans les régions Centre du Mali, Mopti et Ségou (PROJES) a été mis en place

Il est exécuté par GIZ International Service avec le concours de 3 opérateurs de mise en œuvre, dont SwissContact en charge du volet formation et insertion professionnelle des jeunes.

Initialement prévu pour 12 cercles, le PROJES intervient dans 13 cercles du Centre, soit 8 cercles de la Région de Mopti et 5 cercles de la Région de Ségou. Il vise à favoriser l’insertion socioprofessionnelle et la promotion de l’entrepreneuriat local afin de réduire le chômage des jeunes hommes et femmes âgés de 16 à 40 ans. Il s’agit des jeunes vulnérables, sans emploi ou en activité précaire et non bénéficiaires d’une opportunité d’insertion dans le cadre d’un autre programme.

SwissContact a mis en place avec les autorités locales de Bandiagara un dispositif d’orientation et d’insertion professionnelle qui a permis d’accueillir, d’enregistrer et d’orienter environ 300 jeunes filles et garçons. Parmi eux, 144 ont eu droit à des formations pour l’exercice des métiers de leur choix, en gestion et entrepreneuriat afin de pouvoir développer leurs propres entreprises.

Le 2èadjoint au maire de Bandiagara Moussa Tembely, les bénéficiaires Mariam Kodio et Boureima Guindo ont remercié SwissContact et ont donné l’assurance que bon usage sera fait des équipements reçus pour l’émergence des entreprises. Le coordinateur régional de SwissContact Yaya Mariko et le consultant du PROJES Lassana Traoré ont passé au peigne fin tous les aspects liés au programme. Ils ont aussi invité les bénéficiaires à être des exemples de réussite en développant leurs entreprises afin de recruter d’autres jeunes qui s’installeront à leur propre compte.

Le 2è adjoint au préfet Abdoulaye Traoré a remercié l’Union européenne et la GIZ qui œuvrent inlassablement à accompagner le Mali sur tous les fronts afin de permettre à notre pays de traverser ces moments difficiles de son histoire.

Il s’est réjoui du grand nombre de femmes parmi les bénéficiaires et n’a pas tari d’éloge à l’endroit de SwissContact qui, à travers son équipe locale, est toujours restée aux côtés des populations et des jeunes bénéficiaires pour les appuis conseils nécessaires. Il a aussi invité les bénéficiaires à respecter les engagements afin de permettre à d’autres jeunes de bénéficier à leur tour.

La cérémonie s’est achevée par une visite des entreprises financées dans le cadre du PROJES à Bandiagara. Il s’agit des restaurants gérés par Allaye Senou et Mariétou Soumaré et de l’atelier de vulcanisation/réparation de motos du jeune Sagou Tembely. Partout où la délégation est passée, elle a constaté que les équipements sont bien gérés. Elle a été surtout émerveillée par le progrès réalisé par ces jeunes en si peu de temps après les formations.

Oumar GUINDO
Amap-Bandiagara

autho

L'ESSOR

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER