single

Tout ce qui se rapporte à la femme mobilise les énergies et libère les initiatives. C’est dans cet esprit d’accompagnement de la bonne cause, celle des femmes à l’occasion de la célébration du 8 mars que le groupe événementiel «Africa Scène» à travers Bama’Art et son partenaire Initiative Spotlight ont organisé du 5 au 7 mars dernier sur la place du Cinquantenaire un spectacle dédié à la fête de la femme : «Bama’Art Spécial 8 mars» sous le thème évocateur : «De la violence à la joie».

Il s’agissait de sensibiliser à l’abandon des violences basées sur le genre (VBG). Ainsi, trois jours durant, la femme a été magnifiée dans toute sa splendeur sur les berges du fleuve Niger.
Au cours de ce spectacle, l’équipe dirigée par Abou Djitteye et son partenaire Initiative Spotlight ont délivré des messages en faveur de l’abandon des VBG à travers la distribution de dépliants, l’organisation de jeux concours avec de nombreux lots à gagner et la diffusion de vidéos sur les violences faites aux femmes et filles.

Au menu de ces festivités, il y avait aussi des prestations artistiques. Abou Djitteye, en véritable avocat de la gent féminine, a exhorté les autorités à être plus à l’écoute des femmes mais surtout à veiller au respect de leurs droits. Il a invité les populations à sensibiliser dans leur communauté pour qu’il n’y ait plus de violences faites à l’égard de la gent féminine.

Il a également souligné la nécessité d’une réelle prise de conscience à tous les niveaux pour que les violences cessent à l’égard des femmes et des jeunes filles.
Pour Abou Djitteye, Bama’Art sera toujours un créneau pour les femmes dans la quête et la consolidation de leurs droits.


Abdoul Karim COULIBALY

autho

Abdoul Karim Coulibaly

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER