single

Le présidium de la cérémonie d’ouverture

La 48è assemblée générale de la Fédération malienne de football (Femafoot) s’est tenue, samedi dans un hôtel de la place. La rencontre était initialement programmée le 27 décembre 2020, mais a été ajournée par le Tribunal arbitral du sport (TAS) suite à une plainte du Collectif des ligues et clubs majoritaires de la Femafoot (CLCM).

La cérémonie d’ouverture était présidée par Mahamadou Sidibé, conseiller technique au ministère de la Jeunesse et des Sports, chargé de l’Instruction civique et de la Construction citoyenne, en présence de Mamoutou Touré «Bavieux», président de la Femafoot, Wahabou Zoromé, vice-président du Comité national olympique et sportif (CNOS), Adama Bérété, maire de la Commune IV du District de Bamako, Mme Doucouré Fatoumata Sangaré, représentante d’Orange-Mali.

Deux points étaient inscrits à l’ordre du jour de l’assemblée : le rapport d’activités de la saison 2019-2020 et les questions soumises par les membres. Sans surprise, les 85 délégués, venus des ligues régionales de football, des clubs de première division, des clubs champions des ligues régionales et des associations membres, ont validé le rapport d’activités.

Les questions soumises n’ont pas été abordées car certaines avaient déjà été traitées par le TAS, alors que d’autres ne sont plus d’actualité. Cette Assemblée générale a été convoquée juste pour rester conforme aux textes qui exigent la tenue, chaque saison, de cette rencontre entre les acteurs du football national.

On se rappelle, les grandes lignes de l’exercice 2019-2020 avaient été traitées lors de l’Assemblée générale extraordinaire, tenue le 16 février dernier. Lors de cette rencontre, le budget de la saison 2019-2020, le rapport financier, le rapport annuel des commissaires aux comptes et le budget de la saison 2020-2021 ont été approuvés. Samedi, après l’adoption du rapport d’activités, le comité exécutif de la Femafoot a présenté un projet de relecture des textes aux délégués qui ont donné leur quitus à l’instance dirigeante du football malien pour convoquer une Assemblée extraordinaire pour le toilettage des textes.

Ainsi, la Femafoot organisera la 49è assemblée générale ordinaire qui se penchera sur les questions relatives à la saison écoulée (2020-2021) et la saison prochaine (2021-2022). Dans son allocution d’ouverture, le président de la Femafoot, Mamoutou Touré «Bavieux», élu le 29 août 2019, a rappelé sa volonté à développer les bases du football malien et le hisser au niveau des meilleurs du continent. «De notre installation à ce jour, nous avons ouvert plusieurs chantiers allant dans le sens d’honorer nos engagements.

La tenue à bon port, malgré l’intrusion de la Covid-19, de notre compétition phare, le championnat national, la validation par la Fédération internationale de football association (FIFA), d’un nouveau centre technique, la validation par la FIFA du financement d’un siège pour chacune de nos ligues régionales, la refondation et la restructuration de l’administration de la fédération», a-t-il énuméré.Il a aussi annoncé que les conclusions de l’audit institutionnel pour faire l’état des lieux qu’il a commandité, seront appliquées dans les jours à venir pour rendre l’administration de la Fédération plus performante.

«Dans le même ordre d’idées, nous avons pu inscrire notre pays dans le Programme de suivi technique (PST) de la FIFA pour nous aider à asseoir une très bonne direction technique nationale qui aura des démembrements au niveau des ligues régionales, une première dans notre pays. Mamoutou Touré a adressé ses remerciements au ministre de la Jeunesse et des Sports, chargé de l’Instruction civique et de la Construction citoyenne, Mossa Ag Attaher «qui, depuis sa nomination à la tête département, n’a ménagé, ni son temps, ni son énergie pour trouver des solutions aux nombreux problèmes qui assaillent le sport, en général et le football, en particulier».

Ladji M. DIABY

autho

Ladji M. Diaby

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER