single

Ces équipements renforceront les capacités du Centre d’appels d’urgence

L’ambassade des États-Unis dans notre pays a remis, la semaine dernière, des équipements informatiques à l’Agence nationale de télésanté et d’informatique médicale (ANTIM). Le lot est constitué de trois serveurs avec des disques durs internes, d’ordinateurs portables, de casques avec port USB, d’antivirus, de licences individuelles, de fauteuils ergonomiques, de box isolés, adaptés pour le respect de la distanciation physique et un système de gestion des relations avec les appelants (CRM).
La cérémonie était présidée par la ministre de la Santé et du Développement social, Dr Fanta Siby, en présence de l’ambassadeur des états-Unis, Dennis Hankins.

Le directeur général de l’ANTIM, Ousmane Fomba, a souligné que son service, en collaboration avec tous les partenaires techniques, n’a ménagé aucun effort pour rendre les appels opérationnels et gratuits sur le numéro vert 36.061 dans le cadre de la lutte contre la Covid-19.
La ministre en charge de la Santé a apprécié l’initiative qui, selon elle, confortera la qualité des prestations de l’ANTIM qui abrite depuis décembre 2019, le Centre d’appels d’urgence. «La mise en place du centre des appels d’urgence s’inscrit en droite ligne des grands chantiers du Programme d’actions du gouvernement de la Transition, notamment dans l’axe stratégique sur la promotion de la bonne gouvernance, dont l’objectif est de restaurer l’autorité de l’état et d’obtenir l’unité nationale à travers la fourniture de services sociaux de base», a indiqué Dr Fanta siby.


Elle a aussi fait savoir que grâce aux efforts conjugués de tous les acteurs, le Centre d’appels d’urgence, avec son plateau technique innové, a enregistré 609.944 appels et traités 534.846 appels, dont 7.352 cas d’alerte et 2.260 cas suspects notifiés à l’équipe de régulation de l’Institut national de santé publique (INSP).
Et de rappeler que grâce à la contribution américaine, à la gratuité des appels accordée par les opérateurs de téléphonie mobile, la prise en charge du fonctionnement du Centre d’appels d’urgence par la Banque mondiale (Redisse 3) et les messages de sensibilisation sur les antennes de la télévision nationale, nous avons obtenu ces résultats dans la gestion de la Covid-19.

Le diplomate américain a rappelé que la lutte contre la pandémie intègre les priorités du gouvernement de son pays. «à cet effet, nous sommes en train de faire du mieux possible pour aider le Mali dans la lutte contre la Covid-19».
Il faut préciser que le Centre d’appels d’urgence dispose de 25 postes de téléopérateurs extensibles à 60, répartis en deux compartiments.

Siné S. TRAORÉ

autho

Siné S. Traoré

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

TWITTER