single

L’ADR a plaidé pour plus d’allocations financières de l’État

L’Agence de développement régional (ADR) de Ségou a tenu, mardi dernier, la 7è session ordinaire de son conseil d’administration dans la salle délibération du Conseil régional. Les travaux étaient présidés par le président du conseil d’administration, Siaka Dembélé, en présence du directeur général de l’ADR de Ségou, Soungalo Cissouma.
Le conseil a procédé à l’adoption du procès-verbal de la 6è session ordinaire et à l’examen de l’état de mise en œuvre des recommandations de la précédente session, du rapport d’activités annuel 2020, du compte administratif ainsi que l’avant-projet de budget-programme 2021. Le budget 2021 de l’agence se chiffre en recettes et en dépenses à la somme de 195 millions de FCFA.

L’année 2020 a été marquée par une série d’événements majeurs qui ont impacté négativement le niveau de réalisation des activités planifiées par l’ADR. Au nombre desquels, le directeur général de l’ADR de Ségou a évoqué la Covid-19, la grève des travailleurs du ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, la persistance de l’insécurité dans les Cercles de Niono, Macina, Tominian et Ségou ainsi que l’insuffisance de ressources financières (subvention de l’État, contribution des collectivités territoriales). Aux dires du directeur général, les ressources allouées par l’État sont insuffisantes. Il en est de même pour les contributions des collectivités. «Ces facteurs font que les résultats ne sont pas à hauteur de souhait», a-t-il déploré.

En dépit de cette situation contraignante, l’année écoulée a connu une forte sollicitation de l’ADR par les collectivités pour l’amélioration de l’exercice de la maîtrise d’ouvrage du développement régional et local, l’assistance dans la mobilisation des ressources, la planification et la mise en œuvre des opérations de développement.
Le patron de l’ADR de Ségou a indiqué que son agence a pu réaliser ces activités à hauteur de 77,17 %, avant d’ajouter que les défis futurs consisteront à relever le taux de réalisation des activités planifiées.

En outre, Soungalo Cissouma a fait savoir que l’année 2021 marque non seulement l’arrivée de nouveaux partenaires comme l’Expertise France qui accompagne l’Intercommunalité «Balanzan» de Ségou dans le domaine du changement climatique, mais aussi le départ de Lux-Développement et du Programme d’appui à la gouvernance locale (Mali SNGP).

Le président du conseil d’administration a félicité l’ADR de Ségou pour les réalisations qui contribuent au développement régional et local. Siaka Dembélé s’est réjoui de constater que toutes les collectivités de la Région de Ségou qui ont sollicité l’ADR ont été appuyées. Il a insisté sur la nécessité de fournir plus de ressources financières aux ADR afin de renforcer le processus de régionalisation en cours et garantir un développement harmonieux et équilibré des territoires régionaux.


Mamadou SY
Amap-Ségou

autho

Mamadou Sy

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT
editor

Le fil conducteur

TWITTER