single

L’Afrique représente 1% du marché mondial du médicament

Le président de la Transition, Bah N’Daw, a accordé une audience, le jeudi dernier au palais de Koulouba, à notre compatriote Michel Hamala Sidibé, l’envoyé spécial de l’Union africaine (UA) pour la mise en place de l’Agence africaine du médicament (Ama).

Michel Hamala Sidibé a évoqué avec le chef de l’État sa nomination au poste d’envoyé spécial de l’Union africaine pour la mise en place de l’Agence africaine de médicament. Le président de la Transition a fortement apprécié la création d’une telle structure continentale avec à sa tête un de nos compatriotes.

L’ancien ministre de la Santé signalera que le président Bah N’Daw a un attachement profond pour la justice sociale. C’est pourquoi il a indiqué que la redistribution des opportunités devrait être l’objectif non seulement d’un État comme le nôtre mais du continent. Toute chose qui justifie la présence de Michel Hamala Sidibé à la demande de l’Union africaine, a-t-il dit. Selon Michel Hamala Sidibé, l’Afrique ne produit que 3% des médicaments que nous consommons.

À part l’Afrique du Sud et l’Égypte, pratiquement l’ensemble du reste du continent ne produit pas de médicament. «Pourtant, aujourd’hui le médicament représente un marché de plus de 1.400 milliards de dollars US (700.000 milliards de Fcfa environ).

L’Afrique représente sur ce marché moins d’un 1%. Les médicaments sont les plus chers au monde en Afrique. En plus, nous avons à peu près 22% des médicaments qui sont falsifiés», a souligné l’ancien directeur général de l’ONU Sida. Pour Michel Hamala Sidibé, cette Agence est indispensable pour harmoniser, faire en sorte qu’il y ait la régulation et qu’on puisse au moins promouvoir la production locale des vaccins.

«… On a une telle polyphonie scientifique que l’Afrique se retrouve généralement absente de ce débat, parce qu’on n’a pas une agence qui nous permet de créer de l’emploi, de mobiliser nos ressources internes et faire en sorte, qu’en définitive, on ne soit pas pris en otage par les priorités de recherches du Nord», a-t-il expliqué.


Oumar DIAKITÉ

autho

Oumar Diakité

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER