single

La Cour constitutionnelle d'Afrique du Sud a condamné, mardi 29 juin, l'ancien président Jacob Zuma à 15 mois de prison pour outrage à la Cour. Zuma, 78 ans, a été reconnu coupable d'avoir, à plusieurs reprises, « délibérément » refusé de se présenter devant une commission judiciaire chargée d'enquêter sur la corruption durant les presque dix ans de pouvoir de Zuma.

« La Cour constitutionnelle estime qu'il ne fait aucun doute que M. Zuma est coupable d'outrage à la cour », a déclaré la juge Sisi Khampepe dans sa décision, cité par l'agence Anadolu, première à condamner un ancien président à une peine de prison.

La Cour constitutionnelle est la plus haute juridiction du pays et ses décisions ne sont pas susceptibles d'appel. Selon la même source, la Commission de lutte contre la corruption d'État, dirigée par le magistrat Raymond Zondo, a déposé une requête contre Jacob Zuma depuis environ quatre mois, l'accusant d'avoir refusé de se présenter devant elle à plusieurs reprises malgré une ordonnance de la Cour exigeant sa présence.

S. SIDIBÉ

autho

Souleymane Sidibé

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER