single

L’exécutif a invité ses partenaires à jouer pleinement leur partition afin que les populations bénéficient des dividendes de la paix. Cela passe par la réalisation des projets structurants

La 44è session du Comité de suivi de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger (CSA) s’est tenue, hier au siège de la Minusma, sous la direction de son président, par ailleurs ambassadeur de l’Algérie au Mali, Boualem Chébihi.

C’était en présence du Haut représentant du président de la Transition pour la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation, Inhaye Ag Mohamed, du ministre de la Réconciliation, de la Paix et de la Cohésion nationale, chargé de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale, le colonel-major Ismaël Wagué. Le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies au Mali et chef de la Minusma, El-Ghassim Wane ainsi que ceux de la médiation internationale et des mouvements signataires de l’Accord ont également pris part à cette rencontre.

L’ordre du jour de cette session portait sur l’opérationnalisation des bataillons reconstitués, le processus Désarmement démobilisation et réinsertion (DDR) y compris l’expansion de sa formule accélérée pour atteindre l’objectif de 3.000 combattants.

La police territoriale, les réformes institutionnelles et politiques découlant de l’Accord, le Fonds de développement durable, le rôle des Cadis, la participation des femmes dans les organes de l’Accord, le cadre de concertation inter-malien y compris le rôle de la médiation étaient également au menu.

Le gouvernement est disposé à faire avancer le processus de paix


Signé en 2015, l’Accord est le fruit d’un long processus de dialogue inter-malien ouvrant les conditions propices au retour définitif de la paix et la réconciliation dans notre pays.

Sa mise en œuvre requiert l’engagement de toutes les parties suivant une approche progressive et consensuelle. Cette dynamique est illustrée par l’opérationnalisation du cadre de concertation des parties maliennes à l’Accord qui vient de tenir récemment sa dernière réunion, à laquelle ont participé tous les mouvements signataires.

Il convient de souligner que cette 44è session du CSA se tient au moment où le gouvernement, sous la conduite du Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, suivant les instructions du président de la Transition, valide son « Programme d’actions 2021-2022 intégrant des volets de l’Accord ».

Mieux, Il s’apprête à soumettre ce document au Conseil national de Transition (CNT) dans les prochains jours. Ainsi, a assuré le ministre de la Réconciliation, de la Paix et de la Cohésion nationale, le gouvernement est disposé à faire tout ce qui est de son pouvoir pour faire avancer le processus de paix en comptant sur l’apport de tous, notamment les mouvements signataires et nos partenaires.

Le colonel-major Ismaël Wagué a ensuite saisi l’occasion pour demander davantage d’engagements de nos partenaires pour la réalisation des projets structurants sans lesquels les dividendes de l’Accord ne seront pas au rendez-vous. Mais aussi, pour permettre d’amoindrir les souffrances de nos populations en cette période de Transition.

De son côté, le président du CSA a souhaité plein succès au gouvernement dans son intention de soumettre son plan d’actions au CNT. Actualité oblige, Boualem Chébihi a saisi l’occasion pour condamner l’agression commise contre le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, la semaine dernière. Le diplomate algérien n’a pas manqué de réitérer au chef de l’état son soutien et sa solidarité.


Bembablin DOUMBIA

autho

Bembablin Doumbia

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER