single

Dirigée par le président sud-africain Cyril Ramaphosa, président en exercice sortant de l'Union africaine (UA), ouverture des travaux du 34è sommet ordinaire de l'organisation continentale s'est déroulée samedi matin, par visioconférence, contexte de la pandémie de Covid-19 oblige. Le président de la Transition, Bah N'Daw a pris part à ce sommet virtuel depuis Koulouba, en présence du Premier ministre, Moctar Ouane, du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Zeïni Moulaye ainsi que d'autres personnalités.


Le fait marquant de la journée de samedi a été l'élection du chef de l'Etat de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi comme président en exercice de l'Union africaine, remplaçant le président Cyril Ramaphosa.


Rendez-vous majeur pour les chefs d'État et de gouvernement du continent, ce sommet a sans doute une «plus-value» pour le Mali eu égard au choix du thème pour 2021: «Arts, culture et patrimoine: des leviers pour construire l'Afrique que nous souhaitons ». Pour rappel, en 2020, l'ancien président Ibrahim Boubacar Kéïta, avait en effet été désigné par ses pairs du continent comme «Champion de l'Union africaine pour les arts, la culture et le patrimoine». Ce qui fera dire au Premier ministre, qui s’est présenté au nom du président de la transition, que le Mali est le pays leader pour le thème de 2021. A ce propos, Moctar Ouane l’année d’assurance que malgré les changements intervenus à la tête de l'Etat malien au cours de l'année dernière.

Lire aussi : Présidence CAF : Ahmad Ahmad revient dans la course

La réponse de l’Afrique à la Covid-19 figure naturellement à l’ordre du jour de cette importante rencontre des dirigeants du continent. S’exprimant sur ce sujet, le chef du gouvernement a indiqué que le Mali prend la mesure de l’importance de la lutte contre la maladie et se réjouit de la création, à cet effet, du Fonds de lutte contre la Covid-19. Signe de son engagement dans ce combat, le Mali a apporté une contribution financière volontaire, respectivement au Centre africain de contrôle et de prévention des maladies et au Fonds d’intervention de l’Union africaine contre la Covid-19, pour un montant total qui avoisine le milliard de F cfa.


Sur un autre registre, le Premier ministre a saisi cette occasion pour réitérer l’expression de sa reconnaissance à l’UA et à ses Etats membres pour leur soutien multiforme au Mali par le terrorisme et les effets d’une crise sociopolitique. « Mon pays ne saurait être insensible à cette solidarité africaine et internationale qui l’engage résolument à œuvrer à une transition réussie avec le retour à l’ordre constitutionnel dans le délai imparti », a rassuré Moctar Ouane.


Du reste, le terrorisme, cette menace à la paix et à la sécurité internationale, reste une préoccupation majeure pour l’ensemble de notre continent, en particulier pour les pays du Sahel. C’est pourquoi, le Premier ministre appelle à la mutualisation de nos moyens pour une synergie afin de « lutter de manière coordonnée et efficace contre ce fléau». Le chef du gouvernement a remercié les pays partenaires et amis du Mali pour leur appui constant en faveur du développement de notre pays. Singulièrement l’UA pour, notamment, la mise en place d’un groupe de soutien chargé de coordonner et d’harmoniser les efforts des partenaires pour soutenir le gouvernement de Transition et le peuple malien dans un cadre conjoint et collaboratif.

Moctar Ouane a réaffirmé l’engagement des autorités du Mali à mener la transition dans les délais requis et à souscrire à la mise en œuvre de toutes les décisions et recommandations qui seront issues du 34è sommet de l’UA.


Massa SIDIBE

autho

Massa Sidibé

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER